Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Hôtel Feydeau

théâtre
  • mar 28 nov. 20h30
  • mer 29 nov. 19h00
  • Durée 1h25
  • Tarif hors abonnements

    Hôtel Feydeau

    Georges Feydeau – Georges Lavaudant
    Un hôtel « cinq étoiles »

    Accueillir Georges Lavaudant est un double plaisir : celui de recevoir le metteur en scène brillant et ancien directeur du TNP à Villeurbanne et de l’Odéon-Théâtre de l’Europe à Paris, et celui d’accueillir l’homme qui a remarquablement prouvé son amour du vaudeville en revisitant une première fois Labiche, puis Feydeau avec Un Fil à la patte.

    Le metteur en scène tire d’une traversée rapide des dernières comédies de l’auteur, un choix de textes et découpages qui renforcent l’équilibre brillant entre clownerie à la manière noire et haute voltige verbale.

    Rarement spectacle n’aura été rempli de rires et de sourires permanents : coqs-à-l’âne burlesques, provocations frisant l'obscénité, ruptures de rythme, caricatures sanglantes, quiproquos… Un rire si particulier, solaire et noir, irrésistible et inquiet.

    Cet Hôtel Feydeau, Georges Lavaudant l’a voulu « comme un télescopage que l’on reçoit en pleine figure, où les couples se prennent à la gorge ». Tous contre tous et sauve qui peut. Des morceaux taillés dans les meilleures pièces cousues entre eux par des passages musicaux dansés.

    La distribution ne ménage pas son talent. Des fidèles de Lavaudant, Gilles Arbona et André Marcon, aux plus récents, Manuel Le Lièvre, Astrid Bas. Les jeunes pousses ne sont pas de reste : Lou Chauvain, Benoit Hamon, Grace Seri, Tatiana Spivakova. Grâce leur en soit rendue pour ce petit bijou de spectacle, enlevé, joyeux, vertigineux !

    « Les comédiens sur-jouent volontiers, aux frontières du burlesque. (…) Le délire est total, impitoyable, pas loin de la caricature. »

    Philippe Tesson, Le Figaro magazine

    Rencontre avec les artistes

    à l’issue des représentations

     

    + Les levers du rideau du Conservatoire
    avec la classe d’art dramatique

    mardi 28 novembre à 19h, Petite Salle du Théâtre Molière

    en partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Intercommunal de musique et d’art dramatique de Sète et du bassin de Thau

     

    Spectacle créé en janvier 2017 à l’Odéon - Théâtre de l’Europe.

    Production : Compagnie LG Théâtre ; Odéon - Théâtre de l’Europe ; Théâtre de l’Archipel, scène nationale de Perpignan

    Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

    • d’après
      Feu la mère de Madame, On purge bébé !, Léonie est en avance, Mais n’te promène donc pas toute nue !, Cent millions qui tombent

       

      dramaturgie
      Daniel Loayza

      adaptation, lumière
      Georges Lavaudant

      décor, costumes
      Jean-Pierre Vergier

      son
      Jean-Louis Imbert

      maquillage, coiffure, perruques
      Sylvie Cailler et
      Jocelyne Milazzo

      chorégraphie
      Francis Viet
      assisté de Darrell Davis

      construction du décor
      Ateliers de la MC93 – Maison de la Culture de la Seine-Saint-Denis

       

      avec

      Gilles Arbona
      Astrid Bas
      Lou Chauvain
      Benoit Hamon
      Manuel Le Lièvre
      André Marcon
      Grace Seri
      Tatiana Spivakova