Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Le projet de la Scène Nationale

Les enjeux du contrat d’objectifs pour 2014-2017


La Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau inscrit son action dans le cadre d’un contrat d’objectifs et de moyens de 2014 à 2017, validé et signé avec les partenaires publics que sont le Ministère de la Culture et de la Communication, la Communauté d’agglomération du Bassin de Thau, la Région Languedoc-Roussillon et le Département de l’Hérault.

 

Un ancrage territorial affirmé

Dès cette saison, nous renforçons notre présence territoriale avec la décentralisation d’un grand nombre de spectacles et d’interventions sur le bassin de Thau. Cet aller-retour, voulu et affirmé, entre les lieux culturels territoriaux mis à notre disposition et le théâtre-centre, le Théâtre Molière, est au coeur des engagements de la Scène Nationale d’agglomération en termes d’aménagement culturel du territoire.

Nous sommes convaincus que nous pouvons faire mieux, et plus encore, sur l’ensemble du bassin de Thau, dans notre Département et notre Région. En atteste la fréquentation sans cesse croissante du public, qu’il vienne de Sète et du bassin de Thau, de Montpellier et de Béziers, de l’ensemble du Département et de la Région.

 

Une programmation artistique pluridisciplinaire

40 spectacles tout public et jeune public confondus, témoignant de l’actualité artistique régionale, nationale et internationale, sont accueillis et diffusés cette saison. 13 des 40 spectacles sont créés cette même saison, en France, à l’étranger ou à la Scène Nationale, confirmant l’importance de la création dans la programmation.

 

Une volonté de rendre le patrimoine vivant

En regard de la rénovation et de la modernisation exceptionnelle du Théâtre Molière, nous poursuivons la mise en jeu du spectacle vivant dans ce patrimoine monumental, en développant des dispositifs patrimoniaux ouverts au public, en privilégiant tout particulièrement l’enfance et la jeunesse, en envisageant des développements liés aux technologies d’aujourd’hui.

 

Une Fabrique de production au service des artistes

Au coeur du projet, 5 compagnies et artistes sont produits, diffusés et accompagnés cette saison par la Scène Nationale, en Région, en France et à l’étranger.

Notons, cette saison, le retour du principe de la "Carte blanche", dont l’enjeu repose sur l’idée d’accompagner des projets artistiques en création, peu ou pas connus. Cette année, elle est confiée à Serge Teyssot-Gay, avec 3 spectacles, 3 créations pour lesquelles nous assurons la fonction de producteur délégué, en cherchant à optimiser leurs exploitations et leurs tournées.

La fabrique production confirment la vitalité et la diversité des démarches artistiques soutenues par notre établissement, participant au rayonnement culturel de la Scène Nationale. Résidences, créations et productions alternent avec les spectacles accueillis.

Aux côtés des permanents, les artistes et techniciens du spectacle vivant, intermittents pour la plupart, et sans qui les spectacles n’existeraient pas, démontrent que l’emploi culturel est indispensable à l’économie de notre pays. Une communauté à protéger et à défendre, tout de suite, sans cesse.

 

Poursuivre la démocratisation de l’accès à l’art et la culture

Un important programme d'actions culturelles est conduit par l’équipe de la Scène Nationale, en collaboration avec de nombreux partenaires culturels, communaux et professionnels permettant d’apporter des éclairages sur la programmation et sur des démarches artistiques. La Fabrique des spectateurs nous engage auprès de tous en favorisant la jeunesse, la notion de parcours de vie, en incluant les différents temps de la vie et les formes d’accidents de la vie.