Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Carte blanche à Serge Teyssot Gay

Le principe de la « carte blanche » remonte aux années 2003/2004 quand j’ai été nommé à la direction de la Scène Nationale. L’enjeu reposait sur l’idée d’accompagner des projets artistiques en création, peu ou pas connus. Des projets singuliers qui permettaient à des artistes de revenir plusieurs fois sur une même saison pour nous présenter plusieurs facettes de leur travail et de leur démarche à l’issue d’une période de résidence. Des projets qui permettaient de les inscrire dans la programmation, aux côtés des spectacles en diffusion.

Serge Teyssot-Gay est un artiste qui me fascine, en tant que compositeur et guitariste. Co-fondateur du groupe Noir Désir, il est déjà venu à deux reprises, au Chai Skalli (avec le groupe Interzone) et au Théâtre Molière (hommage à Aimé Césaire). Nous en parlions déjà depuis plusieurs saisons : c’est chose faite, parce que nous sommes prêts, ensemble. Sa façon de se laisser « déborder » par d’autres artistes, d’autres démarches et d’autres langages, ne vient que renforcer sa force de création, sa force musicale.

Nous débuterons donc par le projet Kit de Survie, créé au Festival d’Avignon en juillet 2016.

Nous poursuivrons par la recréation de Kintsugi, projet musical franco-japonais dont une version a été créée en juillet 2015 par le +SiLO+ (Centre de création).

Enfin, nous accueillerons deux « monstres » musicaux, aux parcours rock tellement importants pour l’histoire de la musique, nourris au biberon du blues américain, qui ont su, chacun à leur façon, avec leur son unique, créer des passerelles musicales essentielles. Je veux parler de Serge Teyssot-Gay & Rodolphe Burger !

Trois grands moments attendus, différents les uns des autres et complémentaires, qui viennent témoigner de l’extraordinaire richesse musicale, de la qualité de ces musiciens et de la diversité des projets et influences !

Yvon Tranchant, directeur